Archives pour la catégorie Offres d’emploi / Stages

Prix du Poster de l’ADRIPS du 9e CIPSLF de Porto (1-4 juillet 2012)

Le prix du poster de l’ADRIPS du 9e CIPSLF de Porto (1-4 juillet 2012) a été attribué à Marie-Pierre Fayant (LIP, Université Pierre Mendès-France, Grenoble). Outre sa présentation sur le site de l’ADRIPS et la mise en ligne de son poster, le prix comprend l’affiliation gratuite à l’ADRIPS pendant 2 ans, l’inscription gratuite au prochain colloque organisé par l’ADRIPS (CIPSLF, CIPSA, ou journée thématique), et une bouteille de Porto. Le jury était constitué de Thierry Meyer et Virginie Bonnot (Bureau ADRIPS), Isabel Pinto et Diniz Lopes (Comité d’organisation du colloque), Isabelle Régner (Directrice associée de la RIPS), et Alain Clémence (Membre de l’ADRIPS).

Marie-Pierre Fayant a réalisé sa thèse à l’université de Grenoble sous la direction de Dominique Muller. Ses travaux de thèse consistent à appréhender les conséquences d’une comparaison ascendante, c’est-à-dire une situation d’infériorité vis-à-vis d’autrui. Ces travaux explorent donc les mécanismes attentionnels et motivationnels opérant lors de comparaisons ascendantes menaçantes ou inspirantes. Afin de mieux comprendre les conséquences de la comparaison ascendante, il est primordial de maîtriser les conditions dans lesquelles une comparaison ascendante serait menaçante ou inspirante. Ses travaux se centrent principalement sur le rôle des composantes expérientielles, telles que les états d’approche/évitement ou encore les émotions, dans les effets de la comparaison sociale. L’étude des composantes expérientielles, et plus particulièrement des états d’approche/évitement, a pris une part plus importante dans ses travaux grâce à un in-doc de quatre mois puis un post-doc de trois mois sous la direction de Norbert Schwarz à l’Université du Michigan. L’objectif de ces travaux est de mettre en évidence le caractère situé (i.e., dépendant du contexte) des états d’approche/évitement en dissociant la notion de réduction/augmentation de distance et le caractère bénin/problématique associé à ces états. Au cours de l’année 2012-2013, elle se destine à la réalisation d’un nouveau projet de recherche post-doctoral sous la direction de Théodore Alexopoulos à l’Université Paris Descartes. L’objectif de ce travail est d’étudier le décours temporel de la composante expérientielle affective et comportementale (tendance à l’action d’approche/évitement) suite à l’exposition de stimuli affectifs inconscients. Pour résumer, ses intérêts de recherche s’organisent principalement autour de la comparaison sociale, l’auto-régulation, les processus attentionnels, et les composantes expérientielles (approche/évitement, émotion, humeur).

 

Le poster est accessible ici.