M.L. Rouquette (1948-2011)

Cher-e-s adhérente-e-s,

C’est avec une immense tristesse que je viens vous fais part de la disparition de Michel-Louis Rouquette, survenue le 30 novembre 2011 à l’âge de 63 ans. Il avait présidé l’ADRIPS de 1995 à 1998. Maître-assistant puis Professeur de Psychologie Sociale à l’Université de Montpellier 3 jusqu’en 1999, il a ensuite rejoint l’Université de Paris Saint-Denis puis l’Université de Paris-Descartes jusqu’à sa retraite, prise en 2010.

Outre les hommages “officiels” qui lui seront sans doute rendus, j’ai, en tant que collègue proche, et surtout en tant qu’ami, trois pensées immédiates : d’abord je tiens à adresser, au nom de l’ADRIPS, mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Je rappellerai ensuite l’importance qu’a eu et qu’aura encore sans doute les travaux de M.L. Rouquette pour la psychologie sociale francophone, notamment dans les champs de l’étude des représentations sociales et de la psychologie politique. Il était de ces hommes qui sont de véritables locomotives de recherches et de pensées, promoteurs permanents d’idées neuves, riches et fécondes. Il faisait aussi partie de ceux qui ont su promouvoir ces champs au-delà de nos frontières, notamment en Amérique du Sud, où il bénéficiait d’une immense réputation scientifique et de l’amitié sincère de plusieurs collègues mexicains et brésiliens. Enfin, à titre plus personnel, je ne crois pas exagérer en disant que plusieurs d’entre nous ont perdu à la fois un ami et un pilier de leurs édifices scientifiques.

 

Cordialement,

Patrick Rateau

Vie Associative – ADRIPS