Séminaire du Laboratoire de Psychologie Sociale d’Aix

pdf icon Affiche-Séminaire-LPS-Papastamou.pdf

Bonjour à tout-e-s,

 

Vendredi 10 octobre à partir de 14h00 en salle 208 Bât T1 (en face de la Maison de la Recherche, Le LPS d’Aix-en-Provence aura le plaisir d’accueillir Stamos Papastamou, Laboratoire de Psychologie Sociale Expérimentale, Université Panteion d’Athènes, Grèce. Les personnes qui le souhaitent et qui ont la possibilité de venir pour ce séminaire sont les bienvenues.

Vous trouverez l’affiche de ce séminaire en PJ à ce message.

Titre de la présentation. Les notions du conflit et du consensus dans le cadre des processus d’influence sociale : aspects d’antagonisme sociétal ou de complémentarité épistémique ?

Résumé. Sera présenté un ensemble d’expériences (pas encore publiées) réalisées les deux dernières années dans le cadre du Laboratoire de Psychologie Sociale Expérimentale de l’Université Panteion d’Athènes, qui s’inscrivent dans la tradition du «creusement» des liens entre les deux courants de recherche s’intéressant respectivement à la persuasion et à l’influence sociale. Dans ces expériences une attention plus particulière est accordée : a) aux diverses approches (et opérationnalisations correspondantes) du statut de la source majoritaire et minoritaire b) à la référence explicite ou implicite aux notions de conflit et de consensus telles que celles-ci transparaissent dans leur insertion en situation expérimentale c) aux mécanismes sociocognitifs supposés intervenir dans les processus étudiés, à savoir l’élaboration systématique ou heuristique du message et/ou de la source et leur équivalent (dans le cadre de la théorie de la conversion de Moscovici, 1980) en termes de validation cognitive et de comparaison sociale. Il est à noter que le principe organisateur de ces études se construit autour d’une hypothèse de travail élaborée récemment (Papastamou & Prodromitis, 2012), à propos du rôle important joué par les théories implicites d’influence et de persuasion dans le déroulement des processus en question, en ce sens que ce dernier serait déterminé dans une large mesure par le contenu des dites théories et, surtout, par les significations que celles-ci confèrent aux mécanismes sociocognitifs engagés.

Le site de l'Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale