Instructions aux auteurs

Soumissions : rips-irsp@ulb.ac.be

Les auteurs doivent se référer aux recommandations de l’APA, 6ème édition.

L’un des co-directeurs de la revue lit chaque manuscrit soumis. Si il-elle pense que le manuscrit a une chance d’être accepté pour publication dans la RIPS, alors le manuscrit est confié à un directeur associé qui l’enverra à deux experts ou plus. Un directeur associé sera en charge du processus et écrira les lettres de décision (accepté, rejeté, ou à réviser en vue d’une resoumission). Si le co-directeur de la revue juge que les chances pour que le manuscrit soit accepté pour publication sont trop faibles, alors le manuscrit n’est pas envoyé en expertise. Les auteurs seront informés de l’envoi ou non de leur manuscrit en expertise dans un délai de 2 semaines après soumission.

La RIPS publie deux types d’articles:

Articles réguliers: Ces articles ne doivent pas dépasser 10 000 mots, y inclus le titre, le résumé et les mots clés. Ces articles peuvent être empiriques, rapporter des méta-analyses, ou théoriques et doivent apporter une contribution importante à la compréhension d’un phénomène social. Les décisions éditoriales concernant les articles réguliers sont généralement prises sous 8 semaines.

Courtes notes de recherche: Les notes de recherche doivent comporter entre 1500 et 3000 mots y inclus le titre, le résumé et les mots-clés, le résumé ne devant lui-même pas dépasser les 150 mots. Les articles de ce type doivent rapporter des recherches empiriques originales. Le processus d’expertise sera achevé sous 6 semaines après soumission. Les auteurs ne recevront qu’un retour minimal sur leur soumission. Les notes de recherches ne peuvent être acceptées que si le manuscrit ne nécessite pas de révisions majeures. Les notes de recherches doivent être soumises en anglais.

Le processus d’expertise est anonyme. Veuillez à vérifier que toute information qui pourrait permettre d’identifier les auteurs a été retirée du manuscrit. Il est demandé aux auteurs de soumettre une lettre comprenant le titre, le nombre de tableaux et figures, le type d’article (régulier ou note de recherche), les noms et affiliations des auteurs, les informations de contact, les possibles conflits d’intérêt et doivent déclarer que ce manuscrit n’a pas été soumis ailleurs.

Il est attendu des auteurs qu’ils respectent les principes éthiques de l’APA ainsi que ceux de la revue.

Principes éthiques de la revue

Les auteurs s’engagent à respecter les principes éthiques reconnus dans les codes de déontologie de la recherche en psychologie. Nous renvoyons les auteurs vers les recommandations éthiques de l’APA  (http://www.apa.org/ethics/code/), vers le code de conduite de la société française de psychologie (http://www.sfpsy.org/spip.php?rubrique27) et vers les recommandations du COPE (committee on publication ethics: http://publicationethics.org/resources/guidelines).

De façon non exclusive, on s’attend à ce que les principes suivants soient respectés :

a. La recherche a été menée de façon éthiquement responsable et légale.

b. Les données sont rapportées clairement, honnêtement, sans falsification ou manipulation inappropriée.

c. Les chercheurs sont prêts à rendre leurs données disponibles au directeur associé, sur demande.

d. Le travail présenté est original et n’a pas été publié ailleurs.

e. Tous les auteurs ont contribué de façon substantielle à la recherche présentée et/ou à l’écriture du manuscrit. L’ordre de présentation des auteurs reflète de façon correcte les contributions de chaque individu.

f. Les sources de financement et les conflits d’intérêts sont clairement identifiés.

 

Présentation des analyses statistiques

La présentation des analyses statistiques devra se conformer aux recommandations de l’APA (chapitres 4 et 5 du manuel, 6ème édition). Par ailleurs, nous encourageons les auteurs :

–  à ne pas se centrer uniquement sur les niveaux de signification mais à également rapporter les tailles d’effets (ou les intervalles de confiance).

– à se tenir à un seuil de signification défini a priori (e.g., p < .05).

– à déterminer, lorsque cela est possible, les tailles d’échantillon sur base de critères a priori (e.g., calcul de puissance).

– à rendre l’intégralité des données et du matériel (guide d’entretien, questionnaire…) publiquement accessibles. Et ceci dans le souci de faciliter les réplications éventuelles.

–  en cas d’inclusion de covariables ou d’élimination d’observations extrêmes (outliers), à indiquer les méthodes d’exclusion d’observations et si les conclusions des analyses changeraient et dans quelle direction si ces mesures n’étaient pas prises.